Chez Ma Jolie, c est un "Joyeux bordel organisé" et sans chichi. Nous avons eu de la chance notre architecte Daciana Hagea, nous a totalement suivi dans notre projet sans jamais nous juger et elle ne nous aucun moment pris de haut en disant que nous n'étions pas décorateur. Nous pourrions vous envoyer des centaines de photos et images du projet : mais le mieux est de venir visiter !!Nous avons eu aussi le plaisir de travailler qu'avec des artisans belges et toujours dans la bonne humeur mêlant français, néerlandais et anglais : nos réunions de chantier du vendredi étaient toujours agréables. 80 voir 90 % sont des matériaux et des objets chinés : rotor, 2eme main, jeu de balle et troc.Nous nous sommes amusés à transformer un authentique herbier acheté chez troc un an avant l ouverture de ma jolie en petit cadre pour le mur en face de la cuisine.Nous voulions un restaurant-bar de quartier, qui dit quartier dit habitués, il est donc important de ne pas faire une décoration monotone mais justement pleines de surprises et d évolution. Un client doit toujours avoir l oeil qui se perd et découvre un nouvel élément dans une ambiance chaleureuse et cosy. Il nous ai déjà arrivé d avoir un client habitué qui n était jamais allé aux toilettes et qui a été surpris par les petits cadres religieux de celle ci. La moitié de nos chaises viennent de chez troc, quand nous les avons trouvé, une amie a ri et nous a pris pour des fous tellement le tissus en velours était vilain. Nous avions des le debut en tete de les recouvrir avec un tissus du chien vert art deco. Nous avons un fort penchant pour le mauvais gout, vous savez l objet déco qui est laid comme tout mais est attachant : nous avons des réveils ou des petits pots bleu en opaline comme ça. Cela nous permet aussi de ne pas nous prendre au sérieux, une ambiance plus légère et moins rigide.