Cokoa est une pâtisserie florale qui prend ses quartiers à deux pas de la place Flagey. Le commerce, ancien atelier de bricolage pour enfants, est doté d'une large vitrine, faisant la part belle à la luminosité dans la partie avant. Afin de profiter de cette atout naturel, mais également de mettre en valeur la phase de production et l'artisanat du métier, la première pièce accueille l'atelier en lui-même, avec machines, tables de travail, fours et équipements divers. Pour des raisons d'hygiène, mais aussi pour garder une totale transparence sur les procédés de fabrication, une vitre sépare le couloir réservé à la clientèle de l'espace de production. Ce couloir est bordé d'une structure en cuivre servant d'une part d'étagère aux biscuits, aux pâtes à tartiner, et à quelques plantes pour rappeler les notes végétales de cette pâtisserie, et d'autre part, de luminaires avec un jeu de suspension et de tubes en cuivre. Pour réaliser cette pièce sur mesure, des artistes bruxellois (Auguste&Claire) se sont joint à l'aventure pour offrir une oeuvre à la fois pratique, mais aussi esthétique avec l'utilisation du cuivre, matériau prenant tout son sens dans l'histoire de la pâtisserie. La deuxième partie de l'atelier est réservée au rangement et à l'espace bureau. Un meuble de rangement toute hauteur se développe à partir du comptoir jusqu'au mur de séparation avec l'annexe. L'utilisation de l'espace vertical et le besoin cruel de rangement ont été le leit motiv de la conception de cette pièce en plaqué chêne. Un bureau prend place au cœur de ces modules, à la fois ouverts et fermés, afin d'alléger un maximum le dessin. La troisième partie, plus éloignée de l'œil du client, est réservée aux machines techniques, telles que le lave-vaisselle, la plonge, la chambre froide et les congélateurs. Le sol est recouvert d'une résine époxy de teinte gris moyen, assez neutre pour faire ressortir les différents éléments qui structurent l'atelier (la structure en cuivre, les portants en cuivre pour les cercles, le carrelage mural blanc et le meuble toute hauteur en bois) mais également, afin de faciliter le nettoyage. L'atelier a été conçu sur plusieurs postulats, à la fois techniques et esthétiques. Les normes AFSCA, ainsi que le confort de travail ont d'abord été pris en compte. A cela s'ajoutait la volonté d'offrir un espace chaleureux, centré sur l'artisanat, le savoir-faire et le partage.